• ... a fait son Vendée Globe.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Hey Parent...

     

    Est-ce que toi aussi t'as l'impression comme moi que ça y est... winter has come?

    ... que notre monde est en train de s'effriter...

    ...que notre société a, comme prévu, fini par s'auto-saborder?

    Et que nous sommes simplement en train de colmater les brèches tant bien que mal?

    Es-tu inquiet, en colère, angoissé, furieux, abasourdi, impuissant ?

    Es-tu désireux de te rebeller, de pousser des cris, de manifester ton désaccord, de hurler, d'agir, de pétitionner, de désobéir, de t'opposer?

     

     

    Eh bien, devine qui canalise à merveille ce genre de désirs et de pulsions... qui accepte, qui s'adapte, qui regorge d'un stock infini de résilience...qui continue de jouer, de sourire, de s'émerveiller, de s'étonner, d'apprendre, d'écouter, d'obéir, de travailler, de rire, de penser, de réfléchir...

    ...sans se décourager, sans baisser les bras, sans perdre espoir...

    Ben oui: c'est ton môme, c'est le mien, ce sont nos enfants...

    ...ceux qu'on peut affubler de masques ou faire respecter une minute de silence complet et qui parviennent malgré tout à garder insouciance, joie de vivre et optimisme...

     

    J'ai souvent dit que j'exerçais le plus beau métier du monde, je mesure d'autant plus la chance que j'ai actuellement, non seulement au vu de la catastrophe économique et sociale que vivent tous les salariés et le petit patronat, les intermittents du spectacle et les artisans mais également la chance sur un plan purement humain...

    Qui, en ce moment, peut se lever le matin et savoir que sur son lieu de travail, il va puiser de l'énergie, une force incommensurable et des myriades de sourires hormis ceux qui bossent auprès des enfants?

     

    Alors oui, bien sûr, de l'énergie on en laisse aussi, les conditions sont très loin d'être idéales et nous devons continuer de les dénoncer mais ce que nous devons surtout, ce que nous leur devons à eux c'est de continuer d'avancer.

    Ne pas baisser les bras, ne pas se dire que c'est seulement "la faute à", ne pas laisser la haine et la colère nous ravager...

    Nous leur devons de rebondir, de réinventer, de créer du lien, de les accompagner surtout, dans ce nouveau monde qu'on va leur laisser et de les outiller du mieux que possible pour qu'ils réussissent là où, nous, on a manifestement échoué...

     

    Je ne dirai pas dans cet article toutes les inquiétudes que j'ai quant à ces masques imposés, je tairai aussi mon appréhension des écoles fermées, je voulais simplement partager aujourd'hui avec toi Parent et/ou toi Enseignant ces quelques images:


     

    ... simplement te rappeler que nos enfants ressentent de la joie, de la tristesse, de la colère, de l'inquiétude... que nos enfants nous observent et nous écoutent... Alors, accompagnons-les, donnons-leur la possibilité de s'exprimer et les clefs pour le faire...                      

     

    N'oublions pas que la Vie est comme une auberge espagnole: on y trouve ce qu'on y apporte... Et je pense vraiment qu'on peut encore croire que les choses ont du sens, que même dans la pire des tourmentes on peut trouver un radeau, que l'Humain  et la Nature parviendront un jour à cohabiter et que tout est une question de juste équilibre à trouver...et de limonade...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Quand le fameux protocole sanitaire est tombé ce 29 avril 2020, j’ai été, comme nombre d’enseignants, complètement abasourdie…

     

    Ecole en forêt...

     

    Il faut dire que l’ensemble de ma pédagogie repose sur la manipulation, la libre circulation des élèves dans la classe, l’autonomie (clique ici si tu veux en savoir plus ) donc l’idée de faire venir mes élèves en classe pour qu’ils restent assis sagement à leur bureau en faisant des fiches c’était juste… pas possible. Quant à celle de désinfecter chaque objet manipulé, c’était totalement irréaliste aussi. Passer mon temps à faire le gendarme pour faire en sorte qu’ils respectent la distanciation sociale : merci mais: not my job…

     

    J’étais donc plutôt désespérée quand je suis tombée sur un article suggérant de profiter de ces conditions particulières pour faire un truc donc beaucoup d’enseignants rêvent sans jamais avoir osé se lancer : la classe dehors ! Et là vraiment ça a fait tilt !

    Ecole en forêt...

    Ni une, ni deux, je l’ai proposée au collègue dont je savais pertinemment qu’il me suivrait les yeux fermés et vraiment, Parent, sans me vanter, c’est une des meilleures initiatives de ma vie d’instit. 

     

    Nous avons la chance d’avoir une forêt à deux kilomètres de l’école, les propriétaires ont été enchantés par l’évocation de notre projet et nous avons donc passé les dernières semaines de cette année scolaire 2019-2020 trois matinées par semaine en forêt…

     

    Trois matinées par semaines, nous avons fait de l’EPS, du français, des maths, des sciences, des arts et de l’éducation civique et morale dans la forêt. (On a commencé à élaborer un Padlet, ça peut vous donner quelques idées...) 

     

    Et comme plusieurs autres enfants, j’ai chopé des tiques.

    J’ai chopé des tiques mais ça valait le coup…

     

    Ça valait le coup pour voir mon élève de dix ans manipuler la scie et échafauder les plans d’une cabane plus balèses que sur Koh Lanta… Ce même élève qui n’arrive toujours pas à écrire une phrase compréhensible malgré tous ses efforts….

     

    Ça valait le coup pour voir ma petite M, si fragile et si menue, atteinte d’une maladie orpheline très rare en France, affronter bravement les insectes et les araignées…

     

    Ça valait le coup pour voir ces deux élèves, un d’ULIS, un de CE2, s’entraider et s’apprendre mutuellement, ne comptant plus sur un enseignant pour les guider et les épauler puisqu’ils s’étaient l’un l’autre trouvés….

     

    Ça valait le coup pour entendre cette petite fille timide de CE2 prendre la parole devant toute une classe de CM2 et leur expliquer comment ça fonctionnait dans « notre » forêt…

     

    Ça valait le coup pour voir mon inspecteur débarquer avec son pantalon droit et son ordinateur portable et s’asseoir sur la souche d’un arbre…

     

    Ça valait le coup pour voir tous ces élèves évoluer librement et bien souvent silencieusement et utiliser naturellement boussole, décamètre, impératif présent, fougères et solidarité.

     

     

     

    Oui, décidément, je suis prête à servir de festin à toutes les tiques du canton pour pouvoir à nouveau voir des élèves apprendre en donnant du sens, palpable et concret et en y prenant autant de plaisir que moi à enseigner…

     

    Ecole en forêt...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Hey Parent !!

     

    Je dois t'avouer un truc: depuis quelques années que je me renseigne sur tout type de pédagogie, celle de l'école à la maison m'avait toujours laissée très dubitative.

    Non pas que je ne comprenne pas les griefs que les parents peuvent faire à notre école "traditionnelle" mais surtout parce que pour moi la première mission de l'école est de SOCIALISER.

    Structurer le temps de l'élève à la maison

    Confronter l'enfant à l'Autre, lui permettre de découvrir le sens des règles de vie en collectivité et la richesse des interactions humaines.

    Tout ça, tout ça quoi...

     

    Mais ça c'était avant...

    Avant le confinement et surtout avant la parution de ce protocole qui n'a plus rien de commun avec mes rêves d'école... (clique ici)

     

    Et si tu as choisi, Parent, de devenir Enseignant à la maison, je ne peux que te comprendre et tenter de te soutenir du mieux que je peux. 

    Voici donc un outil qui peut te permettre de structurer la journée de ton ou tes petits écoliers.

    Télécharger « EMPLOI DU TEMPS QUOTIDIEN ÉLÈVE mon planning quotidien.pdf »

    Je me suis basée sur le fonctionnement de la classe qui est le plus efficace selon moi avec cette alternance vitale entre travail et détente. Ne perdons surtout pas de vue l'intérêt du SENS pour nos enfants: relier les apprentissages au quotidien, c'est essentiel.

     

    J'ai utilisé les pictogrammes d'ARASAAC, cette fabuleuse découverte faite grâce à mes élèves autistes: http://www.arasaac.org/index.php

     

    N'hésite pas Parent si t'as une question en tant que collègue maintenant ;-)

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Voilà, pour moi c'est ça le résumé du "protocole sanitaire pour la réouverture des écoles maternelles et élémentaires".

     

    J'ignore si les personnes qui l'ont rédigé ont déjà mis les pieds dans une école, maternelle ou élémentaire. 

    J'ignore si les personnes qui l'ont rédigé ont la même foi que moi dans les missions de l'École. 

    J'en doute bien évidemment. 

    Nos enfants souffrent d'être enfermés à la maison depuis un mois et demi?

    Nos enfants souffrent d'être privés du contact de leurs camarades?

    Les parents souffrent de devoir gérer télétravail et apprentissages scolaires?

    La société souffre du brusque arrêt de toute l'économie? 

     

    Certes. 

     

    Mais nous sommes nombreux à avoir espéré qu'une des leçons du confinement serait celle-ci: 

    L'hypocrisie portée à son apogée

     

    Au lieu de cela, nos enfants vont bientôt apprendre:

    - à se laver les mains 15 fois par jour

    - à ne pas partager les jouets

    - à ne pas prêter leurs affaires

    - à décoder les intentions du maitre/de la maitresse en regardant seulement ses yeux

    - à se démerder seuls face aux difficultés car le maitre/la maitresse/les élèves tuteurs n'auront pas le droit de s'approcher d'eux

    - à ne pas se mélanger avec ceux qui n'ont pas le même âge

    - à ne pas toucher un livre pendant 5 jours d'affilée si quelqu'un l'a utilisé

    - à voir le maitre/la maitresse désinfecter chaque jeu ou matériel qu'ils auront touché

    - à donner un sens réel et concret aux leçons sur la lèpre au Moyen Age

    L'hypocrisie portée à son apogée

    - à se méfier de l'Autre, tout simplement

     

    Or, appréhender l'Autre, il s'agit là d'une des missions premières de l'école... 

    Comment ça, Parent, t'as vraiment cru qu'une des missions premières de l'école c'était d'apprendre à lire, à écrire et à compter à ton enfant?

    Non, non, ça tu vois t'en es capable, toi aussi. Suffit d'avoir du temps, un peu de patience et les bons outils. Et ça tombe bien, Internet en est truffé, t'as remarqué? Et généralement, les enfants, apprendre ils adorent ça, comme s'ils étaient nés avec cette envie... Et l'enfant "lambda" a souvent tendance à dire des trucs comme ça: 

    L'hypocrisie portée à son apogée

     

    Et si l'adulte a quelque réponses, un peu de Fred et Jamie sous la main, quelques idées de bricolage, 2/3 notions de maths et de grammaire, le tour est facilement joué.

    Ah oui mais non...

    Parce qu'il y a autre chose en fait.

    Apparemment, le Savoir, il se co-construit.

    Se confronter à l'Autre, ça fait grandir, ça fait mûrir, ça fait Vivre tout simplement. Intégrer des règles, non pas parce qu'elles sont imposées par le bon vouloir de l'Adulte mais parce qu'elles sont nécessaires au Vivre ensemble, c'est important, c'est crucial même.

    Déconstruire le sentiment narcissique de la toute-puissance parce qu'on ne peut pas regarder uniquement son nombril, ça ne peut pas s'apprendre à distance. Ni derrière son écran, ni en restant à un mètre les uns des autres, ni en ayant seulement affaire à Papa, Maman, Frère et Soeur....On a besoin d'être brassés, et pendant des années, pour intégrer tout ça.

    Alors reprendre dans ces conditions le 11 Mai, c'est nier le rôle entier de l'Ecole, c'est oublier que nos enfants ont besoin de chercher la réponse à cette question: "qui est l'Autre?" pour un jour pouvoir découvrir par eux-mêmes que "l'Autre en fait c'est moi..."

     

    Et nous allons, nous, Enseignants, mettre cela de côté... Au nom de l'économie et de la société, nous allons devoir faire comme si de rien n'était, fermer les yeux, encore une fois, sur les réelles missions qui nous sont confiées. 

     

    Mais cette fois, ne sois pas dupe, Parent, ne le sois plus. 

    S'il te plait. 

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires