• UN AN DÉJÀ !!!

    HEY LECTEUR !!!

    Es-tu aussi ému que moi à l'idée que ce bébé blog fête sa première année de Vie?!?!?!?

    UN AN DÉJÀ !!!

     

     

    Bon j'imagine que non...

    ...mais j'espère que cet article te permettra de rêver, tout comme j'adore le faire de temps à autre...

    Et je dois dire que cet espace de parole que je me suis octroyée est devenu à la fois mon exutoire et mon petit antidote à la morosité... Alors merci à toi Lecteur, de lire et parfois pUN AN DÉJÀ !!!artager ces confessions, ces coups de gueule et ces déclarations...

     

     

     

    Le tout premier commentaire du tout premier article de ce blog était (à peu près) le suivant: 

     Avec toi et envie d’engager une réflexion commune... alors je suggère une piste pour un futur post :

    « L’école idéale selon mélusinedac ! »

     

    Il me faudra sûrement encore quelques années d'expérimentation avant de pouvoir définir l'école de mes rêves... mais pour te décrire la classe de mes rêves, c'est bon, j'y suis Lecteur... es-tu prêt?

     

    C'est parti: 

    UN AN DÉJÀ !!!

    UN AN DÉJÀ !!!

    - Un enseignant dit « classique », avec une formation de l’école normale, de l’IUFM ou de l’ESPE ou même de l’INSPE car en fait le nom, ça, je m’en contrecarre…

    - et un enseignant « spécialisé » qui a suivi une formation spécifique (volontairement bien évidemment) afin d’exercer auprès d’élèves en situation de handicap.

    UN AN DÉJÀ !!!

     

    Mais comme on est nombreux à le constater, il ne suffit pas de décider d'être inclusif pour pratiquer réellement l'inclusion

    (il faut juste de la volonté ET quelques moyens en fait)

     

    Et c’est pour cela que dans la classe de mes rêves, il y a aussi deux autres adultes : des AESH (ou AVS on s'en contrecarre également) dont le métier est reconnu et la formation solide. Ces AESH ne sont ni collectives, ni mutualisées, ni individuelles : elles peuvent passer sans transition d’un rôle à l’autre en fonction des besoins des élèves et des demandes des enseignants.

    Car après quatorze années dans le métier dont neuf dans le spécialisé, j’ai bien constaté que les élèves porteurs d’un trouble ou d’un handicap n’ont pas nécessairement toujours besoin d’un adulte assis à leurs côtés…

     

    Ils ont besoin d’un adulte qui s’adapte : qui va tantôt reformuler, remontrer, cadrer, épauler, tantôt laisser agir, laisser prendre confiance, laisser devenir autonome...

    ...laisser évoluer en fait... tout simplement.

     

     

    Quant aux nombres d'élèves...

     

     

     

     

     

     

    ... suspense insoutenable...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ... selon moi, le nombre idéal d'élèves dans une classe  est:

     

     

     

     

     

     

     

     

    UN AN DÉJÀ !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

    UN AN DÉJÀ !!!

    « Battre la campagne...Attention arnaque »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :